SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • A quoi vont servir les deux milliards d'euros d'investissement annoncés par Danone 26 février 2020
    A l'occasion de la présentation de ses résultats annuels, Danone a annoncé un nouveau plan d'investissement de deux milliards d'euros sur les trois prochaines années. Ces fonds serviront à soutenir la stratégie de croissance durable et responsable dans laquelle s'est engagée le groupe laitier. Danone, qui a publié ce 26 […] Lire l'article
  • Confiant sur le CO2, PSA développe ses compétences sur l'électrique 26 février 2020
    Le groupe PSA a indiqué avoir atteint ses objectifs d’émissions de CO2 en janvier et février. Il a mis en place un système de contrôle précis de ses performances en la matière. "Nous avons atteint nos objectifs de CO2 en janvier, et ce sera également le cas en février". Le président du directoire de PSA, […]
  • À Fessenheim, EDF veut recycler des déchets nucléaires métalliques issus du démantèlement 26 février 2020
    La centrale nucléaire de Fessenheim n’est pas encore complétement arrêtée qu’un projet de technocentre d’EDF sur le site soulève déjà l’opposition farouche des écologistes de la région. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Le projet d’EDF de technocentre sur le site de la centrale nucléaire de […] Lire l'article

Le respect des lois et la concurrence trancheront

114-01-04 On tourne toujours en rond. Les concessionnaires, même s’ils sont tous animés par l’organisation de leur profession, n’arrivent toujours pas à se mettre au tour d’une table dans leur ensemble. A chaque rencontre on enregistre des défections. La dernière en date remonte au début de ce mois de décembre ; une rencontre a eu lieu au niveau du siège de Renault- Algérie, une initiative du nouveau boss de la marque au losange. Ils étaient sept à être présents (Hyundai, Toyota, Renault, Peugeot, Elsecom, Citroën, Kia, Mitsubishi) pour ne pouvoir sortir d’aucune action. La rencontre qui n’a pas été rendue publique, ou sinon tardivement après coup, renseigne du climat qui règne véritablement au sein de la corporation.
Les divergences et suspicions habituelles ont la vie longue. La méfiance n’a encore pas connu une alternative. La dernière sortie du ministre du Commerce, M. Djaàboub, a quelque part chatouillé certains concessionnaires qui disent ne rien avoir à se reprocher. La présence d’une association des professionnels de l’automobile aurait mis un terme aux déclarations du ministre et dévoilé les non-professionnels ou les lacunes du service après-vente et la protection du consommateur.
Il est aujourd’hui plus qu’inévitable d’assister à la naissance de cette association pour mieux organiser le marché automobile qui constitue le domaine le plus important de l’économie algérienne. Que les règles soient respectées. Les pouvoirs publics qui sont montés d’un cran cette année devront aussi imposer les critères pour tous les importateurs. Le cahier des charges, l’homologation, l’investissement et autres sont aussi la première exigence à toute importation et commercialisation des voitures dans notre pays. Il appartiendra à la concurrence de trancher, les concessionnaires sont tenus au respect des lois, donc des citoyens. D’ici là, bonne année à tous.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Le respect des lois et la concurrence trancheront”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE