SUIVEZ NOUS

EQUIP AUTO

L’AUTOMARCHÉ

  • Les violences faites aux femmes, un sujet pour les entreprises 8 décembre 2019
    Harcèlement numérique, conjoint violent exerçant dans la même entreprise ou venant épier la salariée travaillant dans un magasin... "Les violences conjugales, si elles relèvent de faits de la vie privée, peuvent néanmoins intervenir ou se prolonger dans le cadre de l’entreprise", estime le gouvernement. Parmi les 30 […] Lire l'article
  • Le nîmois Phytocontrol innove dans les analyses alimentaires 8 décembre 2019
    "Nos équipes R & D ont imaginé une innovation majeure pour les opérateurs de fruits et légumes, afin de prouver l’absence de traitement avec des dithiocarbamates", affirme Éric Capodanno, le directeur scientifique et cofondateur, en 2006, du spécialiste de la sécurité sanitaire des aliments et des eaux […] Lire l'article
  • EDF Renouvelables s'épanouit en Égypte 8 décembre 2019
    En attendant le déploiement du plan solaire français de 30 gigawatts, EDF étend sa toile à l’international. Sa filiale EDF Renouvelables vient de signer un nouveau partenariat en Égypte. Après la mise en service, avec l’entreprise égyptienne Elsewedy Electric, de deux centrales photovoltaïques d’une capacité de 130 MW […] Lire l'article

Le respect des lois et la concurrence trancheront

114-01-04 On tourne toujours en rond. Les concessionnaires, même s’ils sont tous animés par l’organisation de leur profession, n’arrivent toujours pas à se mettre au tour d’une table dans leur ensemble. A chaque rencontre on enregistre des défections. La dernière en date remonte au début de ce mois de décembre ; une rencontre a eu lieu au niveau du siège de Renault- Algérie, une initiative du nouveau boss de la marque au losange. Ils étaient sept à être présents (Hyundai, Toyota, Renault, Peugeot, Elsecom, Citroën, Kia, Mitsubishi) pour ne pouvoir sortir d’aucune action. La rencontre qui n’a pas été rendue publique, ou sinon tardivement après coup, renseigne du climat qui règne véritablement au sein de la corporation.
Les divergences et suspicions habituelles ont la vie longue. La méfiance n’a encore pas connu une alternative. La dernière sortie du ministre du Commerce, M. Djaàboub, a quelque part chatouillé certains concessionnaires qui disent ne rien avoir à se reprocher. La présence d’une association des professionnels de l’automobile aurait mis un terme aux déclarations du ministre et dévoilé les non-professionnels ou les lacunes du service après-vente et la protection du consommateur.
Il est aujourd’hui plus qu’inévitable d’assister à la naissance de cette association pour mieux organiser le marché automobile qui constitue le domaine le plus important de l’économie algérienne. Que les règles soient respectées. Les pouvoirs publics qui sont montés d’un cran cette année devront aussi imposer les critères pour tous les importateurs. Le cahier des charges, l’homologation, l’investissement et autres sont aussi la première exigence à toute importation et commercialisation des voitures dans notre pays. Il appartiendra à la concurrence de trancher, les concessionnaires sont tenus au respect des lois, donc des citoyens. D’ici là, bonne année à tous.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Le respect des lois et la concurrence trancheront”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE