Entre les fausses promesses de la Spark et l´offre de la concurrence

115-04-04

Le segment B connaît une animation particulière en cette fin d’année. Une animation ponctuée par des promotions et autres campagnes médiatiques.

En parlant de campagne médiatique, force est de constater que celle qui fait montre du plus grand acharnement est celle lancée par Diamal pour faire “l´éloge » de son tout dernier produit, à savoir la nouvelle Spark. Avec l´arrivée de cette nouvelle Chevrolet, il est désormais possible de mieux comprendre les raisons du lynchage médiatique fait par M. Gurvil (directeur de Diamal) autour des véhicules importés de l´Asie.

Vrai cinq places ?

Les spécialistes de la question assurent que Diamal a tenu à assainir le terrain pour permettre à son nouveau modèle d´évoluer sur un chemin commercial bitumé à dessin. Pour mémoire, les maquettes de Diamal diffusées sur les journaux se sont basées sur une publicité comparative, qui fait l´éloge des modèles Chevrolet en dénigrant ses marques chinoises ou coréennes. Si la formule de la publicité comparative est décriée par les gens du métier, celle qui ne restitue pas fidèlement ce qu´elle promet est encore plus dangereuse.

Maruti, numéro 1 dans le segment B0, réputée être la voiture de maîtresse d´école ( Mouâalima).
Maruti, numéro 1 dans le segment B0, réputée être la voiture de maîtresse d´école ( Mouâalima).

La campagne publicitaire de la nouvelle Spark s´appuie justement sur cet aspect. Ne trouvant pas sur quoi axer le lancement, l´on s´est finalement rabattu sur l´habitabilité, seul aspect sur lequel Diamal pouvait jouer. “Un vrai cinq places » est en effet le slogan choisi pour séduire la clientèle. Il est vrai que cinq places réelles sont

un argument solide lorsqu´il s´agit d´une citadine du segment B. Encore faut-il que cela soit juste. La déception risque d´être énorme pour les concernés quant il sera question de vérifier l´espace habitabilité tant promis. En tout cas, ceux qui connaissent la configuration du modèle Spark dans toutes ses variantes (Cherry Kioukiou ou Matiz) savent que la gestion de l´espace s´inscrit dans sa juste moyenne. Sur ce point, l´on ne peut que constater que la nouvelle Spark ne fait que suivre l´exemple de sa devancière. Il devient alors légitime de se demander sur quelle base l´on s´est appuyé pour trouver les cinq places dont on se targue tant chez Diamal. En tout cas, au cours des examens que l´on a effectué sur la New-Spark, il a été difficile de caser cinq adultes à l´intérieur de la voiture. S´il n´y a pas à redire pour les deux places de l´avant, il y a cependant de quoi écrire un roman pour les passagers de l´arrière. La première entorse faite se situe au niveau de la garde aux genoux.

Chery Kiou Kiou, avec tous les équipements  embarqués, cette jumelle de la Spark pourrait être classée dans le B+.
Chery Kiou Kiou, avec tous les équipements embarqués, cette jumelle de la Spark pourrait être classée dans le B+.

Des adultes d´une certaine corpulence auront la rotule complètement collée aux dossiers des sièges avant. Ceci sans parler des déboires du passager qui aura la malchance de se retrouver au milieu de deux autres. En somme, il se révèle difficile de retrouver les cinq vraies places promises sur les placards publicitaires.

Le jeu des prix

Sur un autre registre, il est peut-être important de souligner que les tarifs mis en exergue concernent une version (très) entrée de gamme. La Spark affichée à 556.000 DA respecte avec dévouement le concept du segment B zéro. La voiture a été dénuée du moindre équipement. Même les outils du réglage manuelle des rétroviseurs latéraux ont été retirés du modèle de base. Cet état de fait a même poussé la dérision d´inscrire les appuis-tête avant dans la mince liste des options.

Harbin Yavus , autant Ultipa a réussi sa  pénétration dans les utilitaires chinois mais bute sur le marché du  tourisme où la clientèle est plus regardante de la qualité.
Harbin Yavus , autant Ultipa a réussi sa pénétration dans les utilitaires chinois mais bute sur le marché du tourisme où la clientèle est plus regardante de la qualité.

Cette dernière inscrit aussi (et seulement) l´ouverture de la trappe à essence et la banquette rabattable. Nonobstant ce fait, il faudra débourser 12.000 DA de plus pour prétendre au poste radio cassettes. 10.000 DA pour la peinture métallisée et 12.000 DA pour voir son bouclier peint au ton de la caisse. Il faudra donc pas moins de 592.000 dinars pour repartir avec une voiture qui assure un minimum de confort. Mais si l´on veut accéder à la climatisation aux lève-vitres électriques avant et à la direction assistée, il convient de mettre de côté 660.000 DA. Car ses options ne sont disponibles que sur la version supérieure.

L´offre de la concurrence

A l´inverse, si l´ont se met à établir une comparaison avec ce qui existe chez la concurrence, il sera aisé de voir la différence. Pour cela, il ne faut pas chercher plus loin que Kioukiou de Cherry. Cette sœur jumelle de la Spark se révèle encore plus coquette et mieux parée pour plaire à la clientèle concernée. D´ailleurs, du point de vue esthétique, la Kioukiou ne lésine pas sur les moyens en fardant tous ses modèles d´une peinture métallisée dont le ton caisse s´étend au bouclier de la poupe et à la proue.

Changue Ideal, distribué par Fandi-Motors, distributeur de la marque chinoise Foryota.
Changue Ideal, distribué par Fandi-Motors, distributeur de la marque chinoise Foryota.

Cette marque d´attention restitue parfaitement la pureté des lignes du modèle. Et pour 570 000 DA TTC, la voiture offre l´Air conditionné, la radio cassette, les vitres teintées, la peinture métallisée, les feux antibrouillard à la l´avant et à l´arrière, ainsi que le troisième feu de stop. L´autre concurrente qui affiche des performances honorables est la Charade de Daihatsu. Avec un équipement de série comme les airbags, les ceintures de sécurité à l´arrière, vitres teintées, montre digitale, portegoblets, la pré-installation radio et les ceintures de sécurité à l´arrière, la Charade est affichée en entrée de gamme à 590.000 DA TTC. Il y a aussi la Maruti.

Daihatsu Charade commence à  conquérir le marché doucement mais sûrement dans sa version superéquipée. Des airbags sont aussi disponibles.
Daihatsu Charade commence à conquérir le marché doucement mais sûrement dans sa version superéquipée. Des airbags sont aussi disponibles.

Cette citadine par excellence qui ne cesse de réaliser de bons résultats est actuellement proposée à 520.000 DA avec des cadeaux en prime. La Zen en question qui dispose d´un moteur de quatre cylindres en ligne de 993CC offre des équipements nécessaires au confort. C´est notamment le cas de la climatisation, des vitres électriques, du verrouillage centralisé, de l´ouverture de la trappe à essence et du hayon de l´intérieur. Et d´autres petites attentions tels que l´essuie- glace arrière et le troisième feu de stop. Il est inutile de souligner que la Maruti de base est vendue à moins de 400.000 DA. En outre, chez FAW, l´on propose aussi des voitures tout aussi intéressantes du point de vue prix et équipements. La Xiali, qui est une berline compacte, est vendue à 570.000 avec comme équipements, l´air conditionné, la radio K7, cinq jantes en alliage, les feux antibrouillard et les sièges rabattables. De son côté, la Huali qui se reconnaît un peu dans la famille des monospaces, se vend à 620.000 DA avec un très haut niveau d´équipement.

Faw, introduite récemment par le groupe Elsecom qui commercialise déjà  la Maruti qui a initié le segment B0 et actuellement renforcé par cette  chinoise à  prix discount.
Faw, introduite récemment par le groupe Elsecom qui commercialise déjà la Maruti qui a initié le segment B0 et actuellement renforcé par cette chinoise à prix discount.

Air conditionné, radio K7, tableau de bord électrique, verrouillage centralisé à commande à distance, vitres électriques avant, rétroviseurs à réglage électrique, jantes en alliage, feu anti-brouillard, sièges rabattables et troisième feu de stop. Avec toutes ces offres, l´on comprend mieux à présent la crainte que Diamal témoigne à l´endroit des produits de la concurrence. Quoi qu´il en soit, campagne médiatique ou pas, le client algérien, qui est connaisseur en matière de voitures, saura indéniablement trier le bon grain de l´ivraie.

R.Kenzy

You may also like...

0 thoughts on “Entre les fausses promesses de la Spark et l´offre de la concurrence”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES