SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • Pour Alstom, la prise du ferroviaire de Bombardier ferait sens 24 janvier 2020
    Contrairement à une fusion avec Siemens, qui aurait donné lieu à une prise de pouvoir de l’industriel germanique, avec le rachat de Bombardier transport, c’est le constructeur français Alstom qui reprendrait la main. Le 6 février 2019, à 11 heures 55, Margrethe Vestager annonçait que l’Europe refusait la fusion entre Alstom et son […] Lire l'article
  • Faute de batteries, Mercedes doit diminuer sa production de véhicules électriques 24 janvier 2020
    Selon le mensuel allemand Manager Magazin, Daimler a été contraint de diminuer de moitié sa production du Mercedes EQC, faute de batteries. Le journal pointe la dépendance des constructeurs européens aux fournisseurs asiatiques.   Une crise des batteries est-elle à venir ? Dans son dernier numéro, la publication allemande Manager Magazin […] Lire l'article
  • Fiabilité et vitesse: Ce que la Computer Vision peut apporter à l'industrie du fast-food 24 janvier 2020
    Dans une industrie comme celle de la restauration rapide, où la fiabilité et la vitesse des services peuvent faire ou défaire une franchise, il est essentiel de proposer une prestation précise, rapide, et axée sur les envies et les besoins des consommateurs. Face à des marges d'erreur faibles et une concurrence élevée, les fast foods […] Lire […]

CFAO prend les camions et Elsecom garde les bus

Dossiers 5 153 vues 0 0

Elsecom Motors, l’un des plus anciens de la scène automobile en Algérie, vient de perdre un segment jusque-là détenu par cette entreprise du groupe Achïbou. Il s’agit des camions Isuzu qui ont été récupérés par le concessionnaire multimarque, Diamal en l’occurrence.Ce chamboulement dans l’échiquier renseigne, si besoin est, sur la rude concurrence qui anime le marché du lourd.

101-14-02 101-14-10

En effet, depuis quelques jours, Diamal-CFAO a pu récupérer à son bénéfice la commercialisation des camions Isuzu. D´après les responsables d´Elsecom, cela a été rendu possible après que Diamal ait pu arracher un contrat avec la firme Isuzu-Japon. La signature de ce contrat d´importation de camions ne pouvait pas se faire sans avoir au préalable fait le ménage dans le marché algérien. Il y va sans dire que les camions d´Isuzu, qu´Elsecom proposait depuis plusieurs années déjà , ne pouvaient pas permettre un bon déploiement de la stratégie commerciale de Diamal. C´est alors que des pressions ont été exercées par Isuzu- Japon (maison mère) sur leur représentant en Turquie. Une mesure qui n´a pas été sans conséquence, puisque il s´est révélé qu´Isuzu-Turquie n´est autre que le fournisseur d´Elsecom en véhicules. La bataille d´influence qui s´en est suivie a permis de confirmer la suprématie de Diamal dans les joutes internationales. Le revendeur turc a fini par céder à la charge nipponne, en mettant fin au contrat qui le liait à Elsecom en matière de vente de camions. Les responsables d´Elsecom précisent que cette mesure ne concerne que le volet des camions. L´autre marché non moins important, à savoir les bus Isuzu, n´est pas concerné par le chamboulement. Ces derniers restent sous la bannière du concessionnaire Elsecom. A propos du prétendu préjudice, l´interlocuteur souligne que le plus grand perdant dans cette affaire n´est autre qu´Isuzu- Turquie. Celle-ci se voit tout simplement sevrée d´un marché au bénéfice de son partenaire japonais. Dans le même ordre d´idées, le responsable en question n´exclut pas que Diamal fasse choux gras dans sa nouvelle entreprise. Il serait fort à craindre que les camions ramenés du Japon ne soient pas totalement adaptés à la demande du marché, précise-t-on chez Elsecoms. L´orateur assure qu´Elsecom-Motors avait sa propre astuce pour offrir aux clients des engins parfaitement adaptés, mais aussi à des tarifs concurrentiels. A présent, il reste à savoir si les ambitions de Diamal se limitent aux camions Isuzu seulement. Le cas échéant, d´autres concessionnaires qui proposent des véhicules Isuzu risquent, à leur tour, de tomber sous le coup de la même mesure. Par souci de donner un travail équilibré, nous avons tenté d´avoir la version des responsables de Diamal, mais en vain.

Racim K.

You may also like...

0 thoughts on “CFAO prend les camions et Elsecom garde les bus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

  • Ventes de pneus des membres de l’Etrma en Europe: un marché plus faible en 2019 23 janvier 2020
    Dans un communiqué en date du 21 janvier 2020, l’Association européenne des fabricants de pneus et de caoutchouc a publié son les ventes des membres pour l’année 2019 ainsi que le dernier trimestre 2019.Globalement, pour ...
  • Infographie industrie automobile européene 23 janvier 2020
    L’industrie automobile européenne est l’épine dorsale de l’économie de l’UE, fournissant 13,8 millions d’emplois directs et indirects, investissant 57,4 milliards d’euros dans la recherche et un chiffre d’affaires représentant 7% du PIB de l’UE. ...
  • Marché automobile européen : 2 % de baisse attendu en 2020 23 janvier 2020
     Après une bonne année 2019 ou les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 1,2% dans l’UE, pour atteindre plus de 15,3 millions d’unités, marquant la sixième année consécutive de croissance. l’Association des constructeurs(Acea) ...