Le mépris des Algériens par une marque chinoise

157-03-03

On ne peut plus se voiler la face, les marques chinoises se montrent dynamiques quantitativement sur le marché algérien, bien de nouveaux acteurs entrent en scène pour faire du qualitatif en améliorant la communication pour lever cette mauvaise image du produit chinois qu’on se fait.

Lors du dernier Salon automobile d’Alger, il y a de nouveaux acteurs qui débarquent dans la distribution automobile des marques chinoises à l’exemple de Changue qui a scotché les boîtes à gants de sa gamme qui se résume à deux modèles micro-urbains idéal I et Idéal II, comme l’indique cette photo qui affiche un mépris du visiteur, client potentiel et pousse l’indignation plus loin, en gardant même les plastiques dans ses autos. Selon l’hôtesse, il semblerait que les visiteurs pouvaient casser et puis salir ces véhicules. Un exposant non seulement ne devrait pas faire Salon, avant de se conformer au nouveau décret, en plus il renforce l’image de la basse qualité des autos chinoises.

You may also like...

0 thoughts on “Le mépris des Algériens par une marque chinoise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES