Komatsu sur l’autoroute

126-06-01

GH Komatsu est une entreprise algéro-japonaise présente sur le marché algérien depuis plus de quinze ans. Leader sur le marché des engins de travaux publics, elle détient plus de 50% de parts de marché

Le constructeur nippon Komatsu se présente comme un partenaire incontournable lorsqu’il s’agit de la réalisation de projets d’envergure, tel celui, actuel, de l’autoroute est-ouest qui s’inscrit dans le programme de relance économique entamé par le président de la République.
Pour une telle ambition, Komatsu étale deux arguments de poids. Primo : il met en avant sa position de leader des ventes dans sa catégorie, avec 443 engins écoulés entre 2004 et 2005. Alors que pour 2006, il entend, dans un marché toutes marques confondues où se côtoient quelque 25 000 unités, atteindre l’objectif de 315 machines hors projet autoroute est-ouest.

Secundo : il mise sur une qualité de service et une maintenance irréprochables. D’ailleurs, c’est quasiment grâce aux services offerts aux clients que Komatsu évolue dans ses ventes. Et c’est cet élément stratégique qui le fait aujourd’hui élire au titanesque projet de l’autoroute où il fait valoir solutions rapides et efficacité. C’est que Komatsu, ou GH Komatsu Algérie, qui est présent sur tout le territoire national, est capable d’assurer une maintenance de proximité assortie d’une pièce de rechange d’origine et couverte d’une garantie d’une année. Autant d’atouts stratégiques qui le font donc élire de manière directe ou indirecte à ce titanesque projet, d’autant que ce dernier semble être unique pour GH Komatsu qui ne manquera pas d’apporter les dernières technologies en matière d’assistance et suivi sur chantiers. A priori, et à en croire M. Saïdani du Groupe Hasnaoui Komatsu, GH Komatsu évolue dans un contexte nettement plus favorable à celui qu’il a connu entre 1992 et 2000. Les données sont tout autres maintenant, poursuit notre interlocuteur qui ajoute que le marché qui a connu un profond bouleversement est plus que jamais preneur.

Cette offensive annoncée, GH Komatsu vient justement de l’annoncer à l’occasion de la 39e édition de la FIA (Foire internationale d’Alger) où, sur la plus grande surface accordée par la SAFEX (Société des foires et exporsitions), il aura exposé plus de quinze engins, dont la pelle hydraulique, équipée de nouveaux moteurs Komatsu puissants et spacieux à l’intérieur permettant d’obtenir une augmentation considérable de productivité, la mini-pelle et chargeuse compacte, engins particulièrement solides et faciles à manoeuvrer, le plus souvent utilisés dans les centres urbains et le marteau hydraulique (GH Komatsu possède une large gamme de ces hydrauliques pour équiper les pelles).

Il est évident qu’avec une telle armada, GH Komatsu tient à rester en haut du podium des ventes. Sa politique est de s’adresser exclusivement aux connaisseurs, ce qui lui permet au demeurant de contrecarrer sensiblement les pièges de la contrefaçon qui peuvent menacer la pièce de rechange.

Komatsu est une société qui a vu le jour au pays du Soleil Levant il y a plus de 85 ans. Le marché algérien lui est plus que jamais vital. Elle accorde soutien et sponsoring à GH Komatsu, sa réplique en Algérie

K.A.

You may also like...

0 thoughts on “Komatsu sur l’autoroute”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES