Association à la sauvette

114-01-04Aujourd’hui que tout le monde a pris conscience du danger de la pièce de rechange contrefaite, les distributeurs et les représentants des équipementiers sont plus que jamais interpellés afin de faire face à ce phénomène. S’organiser et se regrouper autour de ce thème et autres afin de défendre leurs intérêts est plus qu’une nécessité.
Ces distributeurs de la pièce de rechange et des équipements automobiles qui ont participé au Salon de Equipauto, ont terminé leur événement annuel par des divergences et quelques coups de geule. Une partie de ces professionnels sont montés au créneau et ont protesté contre la création de leur association sans qu’ils ne soient consultés, ni informés ni même associés. Il est vrai que l’annonce pour la création de cette organisation ou fédération comme on l’appelle a été faite à l’insu de certains. L’idée d’une association est certes louable, cependant elle devrait être initiée par l’ensemble des professionnels qui exercent ce métier et dans un cadre de transparence totale, mais pas à la sauvette comme cela a été fait. On ne sait toujours pas ce qui a poussé ces initiateurs à une telle pratique, du moment qu’un Salon facilite le contact et permet la présence et la disponibilité de tous les acteurs du métier. Le coup est parti et un mauvais départ a été enclenché pour la création de cette association. La sagesse et la raison doivent primer et dépasser les divergences et les intérêts personnels. Il y va de la professionnalisation et de la crédibilité du métier. Dans les prochains jours, les contestataires vont réagir même si jusqu’à l’heure actuelle on ignore la manière. Il est fort probable qu’on se dirige vers l’annonce d’une association bis. Un conflit qui n’aurait pas lieu d’être. L’association constitue une force de proposition face aux pouvoirs publics et les différents partenaires. Effacer de l’esprit cette idée de leadership est aussi un gage de professionnalisme.
Le marché de l’automobile qui ne cesse de prendre de l’ampleur, et l’ensemble des concessionnaires semblent assez satisfaits quel que soit le volume qu’ils réalisent, est aussi un business de la pièce de rechange et du service aprèsventes, les indépendants, à comprendre par là ceux qui interviennent apràs la vente de voitures, ont tout à gagner. L’association est bénéfique pour tous, pas seulement à son président. Revenez à de meilleurs sentiments, il reste beaucoup de chemin à faire car, rien n’est encore gagné.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Association à la sauvette”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES