20 000 taxis et 10 000 bus à réformer

Le constat a été fait par l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA): les dégâts causés sur les routes sont dus à la vétusté du parc de transport, rapporte le quotidien électronique TSa.

Selon les chiffres obtenus de l’UGCAA, les grands routiers, à savoir les camions, sont derrière 5% des dégâts, suivis par les bus et taxis (15 et 20%), et pour cause, ils ne répondent à aucune condition de mise en circulation, donc ils sont appelés à disparaître de la circulation.

Mais qui prendra la décision de retirer ces véhicules de la circulation pour motif de vétusté?? La question reste posée, sachant que tous les véhicules passent au contrôle technique qui délivre des quitus de conformité pour la circulation.

You may also like...

0 thoughts on “20 000 taxis et 10 000 bus à réformer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES