Le secteur des assurances en 2012 : Dopé par les “performances” de la branche auto

Les assurances algériennes sont plus que jamais dépendantes de la branche automobile dont la part de marché dépasse désormais largement la moitié du chiffre d’affaire du secteur. Voici quelques jours, le P-DG de la SAA, M. Latrous Lamara, qui préside également aux destinées de l’Union des assureurs algériens annonçait et commentait en avant première sur une chaine de radio nationale les performances du secteur pour l’année 2012. ?Avec un chiffre d’affaires proche de 100 milliards de dinars l’année dernière, contre 86 milliards en 2011 la contribution du secteur à la richesse nationale demeure fort modeste; environ 0,6% du PIB, loin des résultats obtenus par les pays voisins qui atteignent dans ce domaine 2 à 3% du PIB.

Le taux de croissance, supérieur à 12%, enregistré en 2012 , peut paraître élevé. Il est en réalité imputable pour l’essentiel à la branche automobile dont le chiffre d’affaires est en hausse très sensible et représente aujourd’hui plus de la moitié ( 52%) de l’activité des assurances algériennes.?Le rythme de croissance des autres branches est très en retrait particulièrement pour les assurances de personnes qui peinent encore à digérer leur filialisation intervenue en juillet 2011 et restent le parent pauvre du secteur. Pas d’évolution sensible non plus pour l’assurance habitation qui couvre à peine 15% du parc de logement, selon M.Latrous ,ou encore pour l’assurance cat-nat , théoriquement obligatoire, et qui reste clouée au sol.

L’assurance auto reste plus que jamais la mamelle du secteur.Une position confortée , comme l’indique le Conseil national des assurances, par la croissance rapide « d’un parc automobile de plus en plus jeune, incitant à la souscription aux garanties dommages et qui s’est réalisée malgré la suppression des crédits à la consommation intervenue en septembre 2009 ». La croissance du parc n’est cependant pas seule en cause et la branche auto est aussi caractérisée par la diversification des produits proposés à la clientèle et la souscription de garanties facultatives qui représentent désormais un peu plus de 80% de la production de la branche auto.

You may also like...

0 thoughts on “Le secteur des assurances en 2012 : Dopé par les “performances” de la branche auto”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES