SUIVEZ NOUS

EQUIP AUTO

L’AUTOMARCHÉ

  • La Chine et les Etats-Unis confortent leur domination dans le calcul intensif 19 novembre 2019
    La Chine augmente le nombre de machines dans le Top 500 des supercalculateurs les plus puissants au monde. Mais les Etats-Unis conservent l’avantage en puissance de calcul installée. La France occupe la quatrième place.   La course pour la tête dans le calcul intensif se joue toujours entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine […]
  • STMicroelectronics double ses achats de carbure de silicium auprès de Cree 19 novembre 2019
    STMicroelectronics double ses achats pluriannuels de plaquettes de carbure de silicium auprès de Cree à 500 millions de dollars. De quoi sécuriser ses approvisionnements et garantir son développement dans une technologie émergente clé pour l’électrification de la voiture.   STMicroelectronics ne relâche pas son effort dans le […] Lire l'article
  • La leçon du patron du Medef à l’Etat employeur 19 novembre 2019
    Le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, se félicite d’un très bon climat social dans les entreprises et reproche à l’Etat son mauvais management dans les entreprises publiques, responsable selon lui du chaos annoncé pour le 5 décembre. "La responsabilité de l’Etat employeur est engagée". Geoffroy Roux de […] Lire l'article

Les véhicules d´occasion reviennent cher et ne sont pas munis de protections

L´importation des véhicules de l´occas n´a pas cessé de faire couler beaucoup d´encre et de salive. On se souvient, d´abord, de la démarche de M. Achïbou, patron d´Elsecom, importateur de Kia entre autres, qui a mené campagne contre l´importation des véhicules de moins de trois ans. Depuis l´an 2000, il multipliait conférences de presse, contacts avec les législateurs et décideurs, en expliquant l´inconvénient de ces véhicules.

Il défendait, bec et ongles, son argumentation, il parlait alors de l´état de la voiture et de son âge réel qui, d´après lui, dépasse de loin les trois ans déclarés et sans omettre aussi de citer sa démonstration face à la presse du cût élevé. Il a tiré la sonnette d´alarme en apportant la preuve que l´argus appliqué en France dépasse de loin le prix avec lequel le particulier importait sa voiture, d´où le doute sur la fiabilité de l´année de sa sortie d´usine ou de sa commercialisation. Pour rappel, les véhicules d´occas importés en Algérie sont dans leur majorité des Renault. Depuis cette époque à ce jour, le représentant de la marque voyait en cette embellie une aubaine pour se maintenir sur le marché de la pièce de recharge et du service après-vente, d´autant plus que les ventes du neuf ne lui donnant pas grand-chose. Classé en 4e position en 1999, l´Algérien s´était désintéressé du neuf de la marque au losange en faveur de Peugeot et Daewoo. A une question sur ce recul, Michel Tranche, le patron de Renault Algérie, avait répondu à un de nos collaborateurs sur L´auto-marché (n° 16 du 15 juillet 2000) : “… Renault fait plus de 50% des entrées (occas moins de trois ans, NDLR) donc, en aucune manière on ne peut dire qu´il y a désaffection de la clientèle puisque une voiture sur deux qui entrent dans le pays sur ce second marché, qui était le premier marché, est une voiture Renault.à€? M. Tranche le disait avec fierté et cela est totalement légitime, cependant cinq années après, voilà qu´il fait volte-face et passe aux aveux dans une interview dans un quotidien national en déclarant : Je n´omettrai pas de préciser que le client étant souverain, il tend à commettre le plus malheureux des choix puisque ces véhicules d´occasion reviennent plus cher et ne sont pas munis des protections que ceux que nous commercialisons” M. Tranche fait son mea-culpa, et donne raison à M. Achïbou. La bataille de l´occas apparemment est gagnée par le représentant coréen, reste le neuf où rien n´est impossible. Que dira M. Tranche dans les cinq années à venir ? Connaissant parfaitement son professionnalisme, il ne risque pas de refaire l´erreur deux fois. Pour l´anecdote, pour le numéro 12 de L´auto-marché du 15 mars 2000, nos collaborateurs ont pris langue avec l´ensemble des concessionnaires afin d´avoir leurs avis sur le Salon de l´automobile d´Alger de la même année. Tout le monde a fait sa déclaration, excepté Michel Tranche, qui disait à notre collaborateur ; “On ne fait pas de déclaration chez Renault quand on n´a pas des choses intelligentes à communiquer.à€? Pour cette fois-ci c´est raté, M. Tranche a fait une de trop la semaine dernière !

Thissas C.

You may also like...

0 thoughts on “Les véhicules d´occasion reviennent cher et ne sont pas munis de protections”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

  • AGC distingué aux Automotive INNOVATIONS Awards 2019 10 novembre 2019
    Le premier verrier mondial AGC a été distingué aux Automotive INNOVATIONS Awards 2019 à Francfort, le 8 juillet, en tant que second fournisseur le plus INNOVANT dans la catégorie “Châssis, Carrosserie et Extérieur” pour ...
  • Le Groupe Renault révise ses objectifs annuels 2019 à la baisse 20 octobre 2019
    En raison d’une conjoncture défavorable qu’anticipée et dans un contexte réglementaire qui nécessite des dépenses toujours accrues, le Groupe Renault révise ses objectifs annuels 2019 : •      Le chiffre d’affaires publié du ...
  • Busworld 2019 : Daf dévoile son dernier essieux et moteurs 20 octobre 2019
    DAF Components présente un nouvel essieu arrière entraîné pour autocars et autobus qui permet de réduire la consommation de carburant de 2% et une nouvelle série de moteurs Euro 3 et Euro 5 PACCAR ...